q-santiago-musetti-D_NQ_NP_837851-MLU28134101070_092018-F

 

Editorial Pantano, Montevideo, 2018, 120 pages.

ISBN : 9789974931107

 

Jeune auteur et dessinateur né à Montevideo en 1990, déjà remarqué et primé, Santiago Musetti publie cette année un roman graphique très littéraire, et d’une longueur rare dans l’édition uruguayenne.

« Q » est un roman graphique centré sur un des personnages les plus connus de la littérature uruguayenne, très important aussi pour l’Argentine et le reste de l’Amérique du Sud, l’écrivain Horacio Quiroga, né à Salto et mort à Buenos Aires (1878-1937). Auteur notamment de nombreux « cuentos » qui placent l’homme face à une nature puissante et sans pitié, Quiroga est une sorte de Jack London des pays guaranis, aux confins du Brésil, du Paraguay, et du nord de l’Argentine et de l’Uruguay, régions qui furent un temps sous la domination des missionnaires jésuites jusqu’à leur expulsion par les Portugais et les Espagnols.

L’histoire racontée dans cet album est romancée, mais elle s’appuie sur un épisode réel de la vie de Quiroga, une vie marquée de nombreux drames, morts accidentelles et suicides de ses proches, jusqu’au sien dans une clinique où il se débattait entre cancer et dépression. En 1903 suite à la mort dramatique d’un ami proche (on en dira pas plus ici car c’est le principal ressort de l’intrigue) le jeune Quiroga en pleine crise morale est invité par l’écrivain argentin Leopoldo Lugones à participer à une expédition dont l’objectif est de retrouver les sites des missions jésuitiques abandonnées à la jungle depuis plus d’un siècle. Le voyage commence par une remontée du fleuve Paranà en bateau. Ensuite l’expédition, guidée par un français à moitié fou, un espagnol grincheux et deux indiens jumeaux énigmatiques, va s’enfoncer dans les terres à dos de mulet, puis à pied dans la forêt obscure. Tandis que Quiroga, lui, semble sombrer dans la folie, malgré le soutien de Lugones…

Sur ce scénario que n’aurait pas renié Hugo Pratt, le dessin tout en noir et blanc fait pourtant parfois penser au « Cri » d’Edvard Munch et apporte beaucoup au climat inquiétant de l'album. 

SAM_7689

SAM_7690

SAM_7691

SAM_7692

SAM_7693

SAM_7694

SAM_7695

SAM_7696

 

 

Musetti